INDIGO toutes les couleurs de l’INDIANOCEANIE

INDIGO, du portugais, issu du latin indicum et à l’origine de « inde » en occitan du XIIe : nom de couleur dérivé de la teinture d’indigo, une couleur bleu foncé très puissante …comme notre océan Indien.

Dans la symbolique des couleurs, le bleu, stimule notre capacité à communiquer, dans l’expression ou dans l’écoute, de notre monde intérieur ou en relation avec l’extérieur et les autres. Il peut exprimer notre volonté essentielle d’échanger avec les artistes.

« Aucun artiste ne voit les choses comme elles sont vraiment, si c’était le cas, il cesserait d’être artiste », écrivait Oscar Wilde. Parce qu’ils transcendent le réel, les artistes subliment tout ce qu’ils touchent. INDIGO se propose d’être un lien, un pont entre les artistes et nos lecteurs. Passion pour l’art vivant, voilà l’ADN de notre revue, un art conscient nourri de traditions multiples dans lesquelles elle s’inscrit. C’est ainsi que dans nos articles, nous allons explorer toutes nos îles sœurs et pas seulement … invitant nos voisines et voisins à réfléchir sur la place légitime de leur île-pays sur la scène mouvante de l’Indianocéanie, à se familiariser avec les arts et cultures d’hier et d’aujourd’hui, comme avec l’art des quatre coins du monde. Une nécessaire friction pour que jaillissent étincelles, lumières et flambeaux…

Pour exister, aujourd’hui plus que jamais, une revue dédiée aux ARTS et aux CULTURES … a besoin de chair : une réelle et forte incarnation à la fois sensible, évolutive, et bien vivante … Et le titre de notre revue ? Référence implicite de notre couverture : INDIGO, ne laisse aucun doute sur le caractère ambitieux de notre entreprise. Si nous avons osé ce titre, c’est par la seule volonté de mobiliser, embraser et fédérer nos talents de proche en proche, avec passion et patience.

« Revue des arts et de cultures » : nous avons dès le départ essayé d’être fidèles à notre sous-titre. Avec la littérature, la poésie, la BD, la photographie, la musique, notre objectif est de faire dialoguer le passé le plus lointain avec le présent en mouvement.

Nous voulons aller à la rencontre des personnalités marquantes dans le domaine de l’art et de la culture ; les soumettre à nos questions sur leurs motivations, leurs goûts et leurs dégoûts. D’où une série de grands entretiens avec des artistes d’île en île.

Notre entreprise est engagée dans des dialogues et des échanges innombrables et infinis. Un engagement d’abord avec les artistes : c’est eux qui vont façonner la revue, de Madagascar à La Réunion pour ce premier numéro, à Maurice, Mayotte, les Comores et les Seychelles demain ; ils deviendront une grande famille. Engagement ensuite avec nos partenaires, acteurs essentiels sans lesquels rien ne serait possible et qui, non seulement nous font confiance, mais partagent notre goût pour l’excellence. Enfin et surtout, avec vous, lecteurs : nous porterons ensemble nos passions au firmament de cet océan INDIGO.

Nos îles ne sont pas seulement exotiques, sable fin et cocktail au bord de l’eau, elles sont avant tout volcan et cyclone, nos îles ont du caractère. Elles ont de belles histoires à raconter, histoires épicées et chargées d’embruns. Nous sommes prêts pour l’aventure. Larguez les amarres.

DOMINIQUE AISS